[Agriculture numérique] Thèse de Julien Lamour : Etude et modélisation spatialisée de la maturité des bananes

Thèse en cours

Etude et modélisation spatialisée de la maturité des bananes

  • Date de démarrage : juin 2016
  • Université : Université Montpellier / Montpellier SupAgro
  • Ecole doctorale :  GAIA, Filière APAB, MUSE Montpellier Université d’Excellence
  • Discipline / Spécialité : Agronomie / Physiologie végétale – Agriculture de précision / SIG – Statistiques
  • Directeur de thèse : Bruno Tisseyre (Montpellier SupAgro)
  • Encadrant(es)  :  Olivier Naud (Irstea, UMR ITAP), Mathieu Léchaudel (Cirad, UMR QualiSud), Alain Normand (Compagnie Fruitière)
  •  Financement : Cifre Compagnie Fruitière
  •  Thèse labellisée #DigitAg

Mots-clés : Agriculture de précision, maturité, banane, Durée de Vie Verte (DVV)

Résumé :

La décision de coupe des régimes de banane dépend de leur calibre et de leur âge thermique exprimé en degrés jour. Dès que les régimes dépassent un certain calibre ou si leur âge thermique est supérieur à une limite, ils sont récoltés. Des limites empiriques ont été fixées par la Compagnie Fruitière pour que la Durée de Vie Verte des  bananes « DVV » soit suffisante pour le transport jusqu’en Europe. La DVV est le nombre de jours entre le moment de la récolte et l’apparition de la couleur jaune des bananes. Les régimes trop mûrs  dans le  bateau peuvent entraîner, par émission d’éthylène, le mûrissement de toute la cargaison, qui sera refusée à l’arrivée au port. Par contre, plus la coupe est faite tardivement, plus le grade des régimes et le rendement sont élevés. La décision de coupe est donc un compromis agronomique et économique. L’approche empirique utilisée est robuste mais n’apparait pas comme optimale. Nous faisons l’hypothèse que les avancées technologiques dans les systèmes d’informations permettront d’adapter la décision pour mieux prendre en compte des situations de production différentes. De plus, l’analyse des facteurs impliqués dans la variation de la DVV fournira des éléments explicatifs pour affiner l’évaluation du stade de maturité. L’approche choisie est d’utiliser l’information spatiale, à différentes résolutions et d’intégrer l’influence des conditions amont sur la physiologie de la banane et la cinétique d’évolution de la maturité post-récolte. Des questions scientifiques transversales et originales, qui relèvent de l’agriculture de précision et de la gestion de connaissances en agriculture, sont posées: comment générer de l’information agronomique à partir des données de production ? Comment analyser la réponse d’une culture pour identifier les facteurs environnementaux qui en affectent le développement lorsque les plants présents dans une même parcelle sont à des stades de développement différents ?

Share