Soutenance de thèse d’Eva Risch le Jeudi 6 Décembre 2018

Thèse soutenue le Jeudi 6 Décembre 2018 à 14H00 sur le campus de Montpellier SupAgro (Amphi 206)..

Eva Risch

Analyse de Cycle de Vie (ACV) de systèmes d’assainissement urbains: prise en compte de la variabilité temporelle des rejets d’un bassin versant urvbain

  • Ecole doctorale : GAIA (Spécialité APAB)
  • Montpellier SupAgro
  • Directeur de thèse :  Prof. Carole Sinfort, Montpellier SupAgro
  • Responsables UMR ITAP : Eleonore LOISEAU et Philippe ROUX

Composition du jury

  • Mme Carole SINFORT, Professeure, Montpellier SupAgro, Directrice de thèse
  • Mme Marie-Noëlle PONS, Professeure, Université de Lorraine, Rapportrice
  • Mme Ligia BARNA, Professeure, INSA Toulouse, Rapportrice
  • M. Christian SALLES, Professeur, Université de Montpellier, Examinateur
  • M. Thibaud MARUEJOULS, Lyonnaise des Eaux (LyRE) – SUEZ, Invité

Résumé :

Avec une croissance urbaine sans précédent à l’échelle planétaire, les systèmes d’assainissement urbains (SAU) sont confrontés au défi opérationnel de la gestion d’eaux pluviales toujours plus importantes et polluées afin d’atténuer les dégradations de la qualité des écosystèmes aquatiques. Toutefois, dans quelle mesure les stratégies de contrôle par temps de pluie contribuent-elles réellement à réduire les impacts environnementaux globaux? L’objectif général de cette thèse est d’évaluer avec une vision systémique globale, pour améliorer l’évaluation environnementale des SAU par l’analyse du cycle de vie (ACV), en incluant les impacts opérationnels et liés aux infrastructures, et les impacts des polluants rejetés: « Est-il possible d’effectuer l’ACV des SAU en considérant la variabilité temporelle des rejets d’un bassin versant urbain? La première étape de ce travail démontre l’importance relative des impacts causés par les rejets urbains de temps de pluie (RUTP) intermittents, par rapport aux rejets continus des stations d’épuration municipales. Le cœur de cette thèse est l’élaboration d’un cadre dépendant du site pour estimer, en vue d’établir un inventaire du cycle de vie (ICV), les RUTP en considérant leur importante variabilité spatiotemporelle à l’échelle du bassin versant urbain. Le modèle (appelé STOIC) satisfait aux exigences en matière de qualité des données d’inventaire pour soutenir une modélisation suffisamment précise des RUTP et conceptualiser les processus de pollution des eaux pluviales se produisant dans un bassin versant urbain et dans son SAU. Ces processus de pollution des eaux pluviales comprennent la production des polluants des RUTP à partir d’émissions de sources non ponctuelles jusqu’au transfert et à la distribution de la pollution dans les composantes du SAU. Des ICV différenciés spatio-temporellement pour les polluants des RUTP sont calculés pour un bassin versant urbain. Le modèle STOIC est appliqué à un SAU à l’échelle du sous-bassin versant pour évaluer les performances globales de différentes stratégies de gestion des rejets par temps de pluie en termes d’impacts environnementaux dans une étude de cas réel à Bordeaux, dans le sud-ouest de la France. Cela démontre l’intérêt et l’applicabilité d’une évaluation environnementale approfondie qui tient compte de la variabilité temporelle des rejets de SAU d’un sous-bassin versant urbain.

Mots clés : Analyse du cycle de vie (ACV), impacts environnementaux, eaux pluviales, bassin versant urbain